KAGAMI BIRAKI 2017

Origines du Kagami Biraki

Le Kagami Biraki, tradition japonaise introduite au Kodokan par Jigoro KANO, revêt une importance toute particulière dans le Judo. Elle permet de se retrouver entre amis de façon conviviale sur les tatamis à l’occasion de la nouvelle année. C’est une façon de retourner aux sources dans les domaines de la technique, de la culture et de la tradition, spécifiques à notre art martial.

Le kagami biraki est célébré traditionnellement le 11 janvier. Dans les dojo, cette fête marque la cérémonie des vœux. Jigoro Kano emprunte le rite annuel aux coutumes des samouraïs. Anciennement, les guerriers se réunissaient pour nettoyer leurs armes et polir leurs armures. Pour les purifier, ils plaçaient devant l’autel un petit miroir (kagami) symbole d’harmonie et d’ouverture et des gâteaux de riz eux aussi en forme de miroir (kagami mochi). La coutume du kagami biraki fut introduite au Kodokan en 1884. Aujourd’hui, de nombreux dojo dans le monde ont repris cette tradition. Elle se déroule selon un même programme : vœux, présentation de kata, randori, remise de grades. Ensuite, les gâteaux de riz sont brisés puis mélangés à une sorte de soupe de haricots rouges prise en commun.

Retrouvez la bande d’annonce du Kagami Biraki 2017 ici

Nos haut-gradés 2017 de Nouvelle-Aquitaine

En ce Samedi 14 janvier 2017, Patrick POUZET du Judo Club Cognac (Charente – 16) et Guillaume SEVESTRE du Judo Club Frédéric Lebrun (Gironde – 33)se sont vus remettre respectivement le 7ème et 6ème Dan officiellement, entourés de leurs pairs, de champions de haut-niveau et de figures notoires du judo. Les départements de la Charente et de Gironde sont heureux de les compter parmi leurs haut-gradés.

Félicitations à nos deux judokas (Patrick POUZET à gauche, Guillaume SEVESTRE à droite) !!!

Juste récompense pour ces professeurs incarnant les valeurs de notre discipline depuis de nombreuses années.

Avec un engagement jamais démenti, Guillaume SEVESTRE, cadre technique régional de la Ligue Nouvelle-Aquitaine de Judo a franchi avec persévérance et implication un nouveau palier dans sa carrière, puisqu’à presque 50 ans, il entre dans le cercle fermé des haut-gradés 6ème Dan et constitue la fierté des deux clubs, deux départements et d’une région toute entière.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux!

1485207546_facebook   1485207538_twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *